Articles utiles sur l’hypnose

Vue d'escaliers en colimaçon

Qu’est-ce que l’hypnose ?

Lorsque vous entendez le mot « Hypnose », généralement votre conscience vous dit « STOP » car vous pensez « Hypnose de spectacle », vous prenez peur instinctivement. Mais ce n’est qu’une impression, l’hypnose donne des bienfaits sur notre corps qui permettent de vivre mieux.

Milton Erickson, psychiatre et psychologue américain du XXème siècle, a joué un rôle important dans le renouvellement de l’hypnose clinique, appelée aussi « hypnose de thérapie ». Erickson définissait l’hypnose de la façon suivante :

L’hypnose, c’est une relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne ” 

Quand vous entrez en hypnose, votre état de conscience devient modifié, vous vous sentez dans un état de bien être, de légèreté et votre esprit devient ouvert aux suggestions. C’est dans un tel état que l’on peut travailler sur votre inconscient et ainsi régler des problèmes de la vie courante. L’hypnose n’est pas une pratique dangereuse, elle doit être pratiquée par une personne diplômée ayant acquis les fondamentaux de cette pratique, et doit savoir adapter sa technique au sujet.

Bon à savoir : Sous hypnose, on ne peut pas vous faire faire n’importe quoi. Si on vous propose une suggestion impossible physiquement à réaliser, ou si elle dépasse votre moral, vous reviendrez à votre conscience.

Le sujet dispose de toutes les ressources à l’intérieur de lui pour guérir. Lui seul, décide de commencer une thérapie.

Ce type d’hypnose fait partie des thérapies brèves car le nombre de séances est généralement réduit, tout en étant efficace. Le thérapeute est en “position basse” vis-à-vis de son sujet. Le type de langage utilisé lors des séances est dit “langage d’influence”. Cette approche s’adresse à tout type de personne. Le thérapeute se doit d’être très attentif à la personne.

Cette pratique se veut très respectueuse de la personne, chaque individu est considéré comme un être unique dans tout ce qu’il vit.

L’hypnose Ericksonienne n’est pas dangereuse pour la santé. Elle n’est qu’un outil pour le sujet afin de l’aider à guérir. Le thérapeute est auprès du sujet dans le but de l’accompagner dans cette démarche.

Bon à savoir : Il n’est pas indispensable d’en savoir beaucoup sur le problème pour le résoudre. Il n’est pas nécessaire de connaître les causes et les fonctions pour le résoudre. Un petit changement est la seule chose qui est nécessaire.”

Il est possible d’obtenir des changements rapides. Il n’y a pas une façon juste de voir les choses, l’intérêt est centré sur ce qui est réalisable.

Dates clés :

1756 – 1819 : L’Abbé de Faria (moine portugais) travaille sur la suggestion dans un sommeil dit “lucide” qui donnera naissance à l’hypnose.

1887 : Freud pratique l’hypnose en utilisant des suggestions directes.

1937 : L’hypnose Ericksonienne est née.

1970 : La pratique de Milton Erickson sera aux origines de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique). Très complémentaire à l’hypnose.